Soutien gorge allaitement : le mode d’emploi pratique et simple

L’allaitement est un sujet délicat pour toutes les mères. Certaines choisissent la méthode conventionnelle qui consiste à nourrir bébé au sein. D’autres mères par contre optent pour le biberon. Si vous optez pour la première méthode, alors le soutien d’allaitement deviendra un accessoire indispensable dès la naissance de votre petit bout de choux.

Meilleure période pour acheter le soutien d’allaitement

Il vaut mieux vous procurer votre soutien-gorge en fin de grossesse. Le septième ou le huitième mois pour être plus précis. Pendant cette période, votre poitrine aura atteint sa taille d’allaitement et vous pourrez ainsi choisir le bonnet et le système qui vous convient.

Pendant les premiers mois d’allaitement, n’hésitez pas à choisir un soutien sans armature en coton ou en microfibre extensible : c’est plus confortable. Cependant, procurez-vous également un deuxième soutien pour une utilisation en journée. Si vous avez une forte poitrine, investissez de préférence dans un système à armature. En effet, le maintien est indispensable lorsque vos seins deviennent lourds et sensibles. Connaître le fonctionnement de votre soutien-gorge en facilitera l’utilisation.

Comment fonctionne un soutient-gorge allaitement ?

Le bon fonctionnement d’un soutien-gorge dépend généralement de son système d’ouverture. Il en existe plusieurs sortes et les plus répandus sont un clip ou un aimant qu’on retrouve sur la bretelle en haut du sein. On retrouve également une ouverture au niveau de l’entre-bonnet. Grâce à ces systèmes, vous pouvez allaiter votre bébé sans avoir à vous déshabiller. Vous pourrez aussi allaiter votre enfant chez vous ou à l’extérieur en toute discrétion. Pour cela, il suffit de passer le mamelon par l’ouverture pour faciliter le contact entre la bouche de votre bébé et votre sein.

Pour plus de confort, posez des compresses d’allaitement entre le mamelon et le bonnet intérieur. Lors de la « tétée », enlevez la compresse et posez là dans le compartiment prévu à cet effet. Ensuite, dégagez doucement le mamelon tout en maintenant l’élastique en place.

Dormir avec son soutien-gorge d’allaitement ou pas ?

De nombreuses mères se plaignent de se réveiller la nuit toutes trempées. Ce phénomène est assez courant et pour l’éviter, il vaut mieux garder son soutien-gorge la nuit, avec dedans un coussinet spécial contre les fuites. Cependant, le choix est personnel. Si vous ne vous sentez pas à l’aise, évitez d’en porter. Par ailleurs, le soutien-gorge peut empêcher le relâchement de vos seins.